La fin du monde est pour bientôt…

Par chance, vous ferez partie des élus ayant le privilège d’errer dans ce monde ni pire, ni meilleur. Juste différent.

Cela dit, quelque chose vous chiffonne. En effet, vous avez toujours eu l’impression de ne pas vivre à votre potentiel maximum, quelque barrière vous empêchant de vous révéler, de briller au firmament.

Pas de panique ! Avec une nouvelle ère s’amorce une nouvelle vie ! Et AutoReverse entend bien vous aider à en tirer le maximum, grâce à cinq suggestions ludiques et pertinentes.

 

1. Rentabiliser l’achat de l’intégrale “ Man versus Wild ”

 

Un soir, vautré dans votre fauteuil de salon éclairé seulement par les halos des lampadaires autoroutiers, vous avez décidé de sortir de votre sombre quotidien coincé entre Vis ma Vie et Confessions Intimes.

En appuyant de manière randomisée sur les divers chiffres de votre télco, vous avez fini par tomber sur une série d’émissions étranges mettant en scène des personnages charismatiques nommés Bear Grylls, Dave Canterbury ou Les Stroud, ayant tous en commun la passion de se faire héliporter ou parachuter dans des endroits hostiles et isolés avec le minimum vital, et dans certains cas quelques cameramen, avec un seul but : survivre grâce aux diverses ressources procurées par la nature elle-même, quitte à y laisser sa vie ou sa dignité.

De ce jour, votre existence a été métamorphosée. Votre étagère, jadis pavée des collectors de Plus Belle La Vie est maintenant ornée par les DVD de SurvivormanDual Survival , Man vs Wild et Man, Woman, Wild (même si vous trouvez ce dernier nul et démago) et la plupart des stickers de Discovery Channel sont impérieusement placardés sur votre Lancia Delta et votre attaché-case.

 

Votre manière d’appréhender le monde a également beaucoup évolué : aujourd’hui vous vous riez des vulgaires pékins qui passent à coté d’un arbre en centre ville et qui n’y voient qu’un rondin de bois planté à la verticale, hurlant d’une douleur muette car en train de crever de la pollution chargée aux roentgens. Vous, vous vous demandez combien de temps il vous faudrait pour ronger le tronc en deux endroits pour en faire une arme de fortune afin de chasser le gibier.

Vous vous gaussez allégrement en contemplant les cadres moyens esquiver les étrons de chevaux explosés sur la chaussée ou autres merdes de chiens radioactives. Ces gens ne savent pas reconnaître le potentiel là ou il y en a. De votre coté, Bear Grylls vous a appris qu’en pressant les déjections d’une certaine façon, on pouvait récupérer un précieux fluide potable nous permettant de survivre dans les plus rudes conditions. Et peu importe que lui réalisait cet exploit avec de la cague d’éléphant. Comme Bear le dit si bien : survivre, c’est 90% de mental.

Dernier exemple, vous ne sortez plus sans votre panoplie de survie composée du couteau Gerber officiel, de plusieurs mètres de cordage, gants, allume feu en magnésium, bâche et rouleau de Shatterton ultra résistant. Et au diable ces cinq jours de garde à vue physiquement traumatisante lorsque la police, voyant votre panoplie sur le siège avant de votre auto, vous a confondu avec le tueur en série aspirant à devenir un copycat de Dexter Morgan. Vous, vous êtes paré. Paré à vous construire un abri de fortune dans vos cyprès sans vous faire attaquer par des scorpions venimeux, paré à traquer les rongeurs grâce aux techniques ancestrales, paré à faire des grillades de cigales ou des brochettes d’écureuils striés découpés avec une précision chirurgicale.

 

Et bien, bonne nouvelle !! La fin du monde sera pour vous l’occasion rêvée de mettre en pratique vos connaissances qui, si elles étaient jadis vues comme étant un peu iconoclastes, feront de vous la personne à connaître ! Auriez-vous un jour imaginé être quelqu’un de hype ? C’est maintenant le cas !

Et sous couvert que la fin du monde n’ait pas été trop destructrice et qu’elle n’ait pas ravagé toutes les ressources ni toute la faune et la flore (imaginons une fin du monde à la Fallout 3 en plus gai par conséquent), vous allez pouvoir vous en donner à cœur joie et copier vos idoles !

A vous les plaisirs :

Du lavement rectal administré sur un radeau de fortune !

De la survie à une diarrhée explosive en pleine ascension d’une paroi rocheuse !

De la dégustation de fourmis mangeuses d’hommes et de reptiles ignobles !

De la boisson continue de votre propre urine dans une tentative de devenir une machine biologique quantique à recyclage perpétuel !

Etc … !

 

Qui a dit que la fin du monde ne serait pas riche en opportunités ?

 

 

2. Créer une nouvelle religion

 

Maintenant que la fin du monde est achevée, vous vous dites qu’il faudrait peut-être remettre un peu d’ordre dans l’esprit des gens restant, sur le plan spirituel. Vos pouvez aussi vous atteler à cette tâche simplement pour passer le temps, vu qu’il n’y aura peut être plus grand-chose à faire selon l’état des infrastructures.

Et si Ron Hubbard y est arrivé, vous y arriverez aussi !! Alors que ce dernier a utilisé certains acteurs influençables pour créer son cercle d’initiés, vous aurez pour vous le choc traumatique vécu par les survivants pour vendre votre projet.

Inutile d’y aller par quatre chemins, confectionnez une doctrine simple à base de robots vengeurs venus du futur (les franchises Terminator et Mass Effect donneront du poids à votre argumentation), de fusion des esprits collectifs en un seul et unique Guide (spoliez allégrement et à votre sauce les Unitologistes de Dead Space), et ajoutez une dose de cruauté infligée par des monstres cauchemardesques (avoir lu Lovecraft ou tout au moins donner l’impression de maîtriser la langue des Anciens serait un plus).

Moyennant une certaine aisance à l’oral, vous compterez rapidement une confrérie soudée et importante, exécutant la moindre des tâches qui lui sera confiée.

Vous pouvez aussi imaginer diverses prophéties en intégrant une certaine vision décalée des véritables Religions.

Exemple : annoncer que Satan et Buddha allaient s’affronter au cours d’un championnat de surf et que le vainqueur serait déclaré Maitre de la Terre et de ses habitants.

 

 

3. Acquérir un patrimoine immobilier (et diverses possessions haut de gamme)

 

S’il y a bien une chose que le film Zombieland nous a appris, c’est que les personnes décédées n’ont pas besoin de maison. Rappelez-vous ces nombreux experts nous expliquant que le prix du logement allait chuter fin 2012, ils ne croyaient pas si bien dire !!

Lassé de ne pas vraiment être tout en bas, mais pas vraiment non plus tout en haut de l’échelle sociale ? Les nouveaux Panasonic VT65 3D vous font de l’œil ? Vous rêvez de savoir ce qu’un gros cannois superficiel ressent lorsqu’il passe sa montre Seamaster au poignet ? Vous aimeriez bien boire au goulot un Château Margaux de 2003 au prix extravagant en étant au volant de votre Range Rover préparée V12 ?

Plus important, vous en avez assez de votre deux pièces situé entre une station d’épuration et un abattoir en plein air et dont les toilettes font vase communiquant avec les cinq étages au-dessus? La fin du monde est faite pour vous !!

 

Dans l’hypothèse d’une fin du monde ayant éliminé la population, mais laissé les bâtiments intacts (prenons le cas d’une génobombe à laquelle vous et quelques millions de personnes parsemées aux quatre coins ayez réchappé), vous allez enfin devenir le nabab que vous vouliez être ! Palais d’émir, grosse maison d’architecte, immense lotissement de doux petits mas, bunker présidentiel, navires, tout est désormais à votre portée à condition que d’autres n’aient pas eu la même idée que vous, avant vous.

 

Le conseil pour bien débuter : avant tout, armez-vous jusqu’aux dents. Cela vous procurera la virilité et la bonne inclinaison psychologique pour chasser les maraudeurs et autres pillards des lieux que vous convoitez. Essayez de rester loin des centrales nucléaires qui, faute de personnel, rentreront toutes en fusion (si vous vivez en France, vous êtes foutu). Choisissiez de préférence des lieux en altitude, ou tout au moins dominant le paysage afin de voir arriver d’éventuels ennuis ou invités indésirables. S’il vous reste un soupçon de nostalgie envers l’ancien monde et ses institutions, n’oubliez pas de donner un nom à votre futur empire, et déclarez sécession. Evitez cependant les noms à connotations trop communistes qui risqueraient d’attirer des révolutionnaires.

Une fois installée votre base opérationnelle, vous n’aurez plus qu’a cannibaliser toutes les ressources alentours ! Envie de vous constituer une flotte de véhicules italiens ? Qu’a cela ne tienne, vous n’aurez même pas à payer d’assurance et votre seul engagement vis-à-vis de vos maîtresses mécaniques sera de siphonner goulûment les réservoirs d’autres voitures bas de gamme laissées vacantes par leurs propriétaires récemment atomisés (conseil : utiliser un tuyau différent de celui que vous employez pour vous administrer vos lavements survival style).

Diantre, pour peu que votre QG soit non loin d’une ville commerciale et VIP trendy (exemple : Cannes ou Monaco) vous pourrez mener à satiété chacune de vos envies matérielles.

Au fur et à mesure que votre empire s’étendra, et que vos possessions immobilières s’accumuleront, vous devrez recruter des alliés afin de maintenir tout cela en ordre. Vos amis seront un choix idéal, sauf s’ils sont morts ou portés disparus. Dans ce cas, il faudra apparaître comme un riche sauveur aux personnes itinérantes qui, si vous décidez de ne pas les flinguer a vue, pourront devenir vos minions, et le peuple de votre nouvelle République ou Coalition.

 

 

4. En finir avec les conventions sociales frustrantes

 

Si vous avez toujours pensé que la société de consommation avait engendré des us et coutumes tellement pesants pour vous que vous ne pouviez sortir sans avoir l’impression d’avoir une chaîne invisible et écrasante autour du cou… La fin du monde est faite pour vous !! Intimement lié à la suggestion numéro 3, ce paragraphe vous permettra de vous révéler non seulement à travers vos possessions, mais surtout à travers votre lifestyle !

Vous avez toujours trouvé étrange de porter des cravates de manière traditionnelle, alors que moyennant quelques connaissances en Bondage, on pouvait les transformer en slips à l’esthétique délicieuse et au confort incomparable ? Et déambuler en pleine rue uniquement avec ce seul vêtement ?

Porter un futal Hugo Boss taille 42 alors que vous faites maintenant un bon 50 (vu que plus personne n’est là pour vous donner à vous soucier de votre apparence ou de votre régime St Jacques- foie gras-selle d’agneau-truffes-champagne-jus d’orange-Nutella quotidien) ? Cacher la fermeture éclair béante avec une grosse boucle de ceinture Guns’n Roses et maintenir le froc au dessus du scrotum avec des bretelles faites en ficelle à rôti ?

Lassé de passer vos soirées avec des culs serrés emmitouflés dans l’aura protectrice de restaurants chicos ?

 

Allez donc dans le premier Hilton venu avec votre slip artisanal, faites une razzia dans les cuisines, et laisser-vous aller à roter allégrement dans chaque salle de réception !

Rentrez dans les jadis inaccessibles salons de beauté pour Lindsay Lohan et Selena Gomez wanabees en pétant bruyamment, enlevez vos sapes et dégustez un hot dog coulant de moutarde sur les tables de massage en imitant Marilyn Monroe !

Elevez des autruches dans la salle du conseil de votre mairie !

Cruisez en haute campagne au volant d’un fiacre d’époque dérobé au Musée de l’Automobile, avec suspensions en bois d’origine et roues customisées par vos soins pour y adapter des chaînes anti-neige !

Emparez-vous d’un Mangusta chargé de grenades et projetez le dans les maisons sur pilotis de milliardaires quelconques !

Buvez sur la voie publique et ayez un comportement obscène à chaque instant !

Rendez-vous chez votre libraire et brûlez les GQ et Men’s Health qui vous donnaient l’impression de ne pas entrer dans le moule de la perfection physique et qui dénigraient votre calvitie !

Faites de même avec Technikart parce que vous n’y aviez jamais rien compris et que cela vous donnait l’impression d’être stupide !

Il n’y a plus aucune limite. Vous êtes un homme libre.

A supposer que vous soyez le dernier homme, que la solitude ne vous rende pas fou et que vous n’ayez pas le problème évoqué dans la prochaine et dernière suggestion.

 

 

5. Régler ses problèmes d’estime de soi liés au célibat perpétuel

 

Vous êtes un geek (ou pire, un nerd) avec un certain embonpoint, lequel n’est pas prêt de se résorber au vu de votre régime alimentaire composé de nachos sauce fromage et de tortillas piquantes que vous consommez car vous rêvez en secret d’être un gangster mexicain, état de fait qui ferait passer le gros vendeur de BD des Simpsons pour un Lord anglais distingué. Vous portez la barbe car vous pensez qu’elle vous donne du caractère, alors qu’au fond vous savez que vous ressemblez à Babar. Vos cheveux sont tellement gras que vous pouvez vous faire une queue de cheval sans avoir à utiliser de chouchou ou autre catogan. Vous avez du mal à supporter la lumière du jour et le regard d’autrui, aussi vous passez votre temps libre avec des gens comme vous, dans les conventions mangas, ou les tournois Warhammer où vous vous coiffez, pour l’occasion, de l’édition limitée du casque de Dark Vador signée par Leonard Nimoy afin de mettre la honte aux nazes qui jouent au poker avec des Ray-Ban. Vous êtes amoureux d’une jeune australienne qui met à jour son profil Facebook avec ses photos délurées de cosplay d’Asuka Langley ou de Cammy White parce que vous aimez son coté militaire. Pas de bol, elle a déjà sept mille amis.

Vous avez passé la trentaine et êtes toujours vierge. Vous vous cachez derrière des excuses visant à camoufler votre manque d’amour propre, de caractère, de maturité et de confiance en vous. Morceaux choisis : “ J’ai pas encore trouvé la fille qui me conviendrait ”, “ pas de sexe avant le mariage ”, “ j’ai une personnalité trop libre pour m’attacher ”, “ moi j’aime pas les coups d’un soir ”, “ je suis trop sensible et je ne veux pas souffrir ”, “ émotionnellement instable ”, “ je commence à ressentir une attraction pour Bailey Jay ”, etc.… Vous êtes également persuadé d’être exceptionnel parce que vous regardez des films de Béla Tarr ou que vous connaissez les groupes September Malevolence et World’s End Girlfriend, tout en prétendant que le Post-Rock c’est dépassé de toute façon. Bref, vous êtes une exception culturelle à vous tout seul, vous condamnant à une vie d’errance solitaire, et de fantasmes inavouables relayés par des images hentaï que votre pote nerd plus haut vous a envoyé sur Megaupload.

Vous êtes vieux, laid, chauve, ringard, et toutes vos dents ont subi les outrages du temps. Votre truc, c’est la taxidermie.

Bref, niveau sex-appeal et succès auprès des dames, c’est pas la joie.

 

Et bien bonne nouvelle !! La fin du monde a entraîné une disparition d’environ 90% de la population du Globe, créant ainsi le parfait terrain de chasse pour vous autres, Casanovas d’une nouvelle ère ! Avec un peu de chance, vous êtes vivant et la plupart des bruns ténébreux et des stéréotypes de la télé-réalité de votre région y sont passé, aussi pourrez-vous exprimer tous vos talents de séducteurs !

La première méthode sera la plus aventureuse, dans ce monde désormais rempli de dangers. Elle consistera à guetter patiemment l’arrivée sur votre territoire d’une jeune fille seule et en détresse (si vous êtes nerd, ressembler à un personnage féminin d’Evangelion sera un plus), à laquelle vous porterez secours. En vous voyant arriver vers elle, soit elle vous abattra sur place, soit vous deviendrez son nouveau Best Friend Forever. A ce stade des choses, l’antipathie physique n’aura plus vraiment cours, et vous pourrez enfin ravaler vos années de misère affective. De plus, avec un peu de chance, vous avez suivi notre première suggestion et êtes devenu un expert en survie. Imaginez un peu avec quelle admiration votre nouvelle amie vous considérera après vous avoir vu vous enfiler dans l’anus un tuyau relié à un sac d’eau stérilisé pour éviter la déshydratation !

Deuxième méthode, qui ravira les fans de la première heure de la série Walking Dead ayant trouvé le film The Road trop éprouvant à revivre en conditions réelles : errer patiemment à la recherche d’un groupe de survivants, lequel inclura au moins une jeune femme traumatisée et séduisante sur qui vous pourrez jeter votre dévolu. Nerd, exception culturelle, ou vieillard édenté, vous pourrez ravir votre groupe d’histoires diverses selon votre spécialité, aider à sa survie, et avec le temps, la précarité ambiante, et votre prétendue fertilité exceptionnelle capable de repeupler le monde, finir par vous rapprocher de celle qui sera votre compagne post-apocalypse, et abuser de votre charme loufoque et diabolique pour conclure. Inconvénient : si le groupe est mené par un leader charismatique et héroïque qui efface par sa seule présence tous les autres mâles autour de lui, vous n’avez plus aucune chance et vous resterez un looser.

 

 

5 Réponses

  1. Grayson
    Grayson K.

    Chers internautes, merci pour vos réponses.

    Cher Chris O, si d’aventure vous alliez au bout de votre projet et que vous conceviez effectivement un modèle de bretelles en ficelle à rôti, je vous serais reconnaissant de me transmettre vos plans, schémas et coordonnées.
    Il est temps de mettre le monde de la mode classique à genoux.

    Répondre
  2. ChrisO

    Babar, Dark vador, bear grylls, dexter…quelles références!
    Et les bretelle en ficelle à rôti de porc,extraordinaire. Je sent que je vais essayer.

    Répondre
  3. Canard

    le célibat perpétuel.. c’est sur qu’avec les 10% de population restante avec cette fin du monde si terrible, on aura surement plus d’hommes moins timides, et plus de males qui arrêterons de faire leurs geek au lieu de passer une journée avec leurs cheries. A moins qu’avec la fin du monde, de nouveaux jeux vidéos plus jouissifs encore que ceux que l’on a déjà soient mit en magasin. (si toutes fois les magasins existent encore!)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.