merceds judge pebble beachLe havane en rut ou la glande mammaire au vent, empinguoinés comme des joueurs de PMU ayant gagné au quinté, Pebble Beach, à l’instar de la Villa d’Este, est LE concours d’élégance qui rassemble les autos les plus prestigieuses du monde et les propriétaires les plus snobs.

Lascives, alanguies dans l’herbe, et en dépit de l’épreuve de roulage autour de Monterey, elles sont peu nombreuses à quitter leurs antres pour d’autres occasions. Participer, voire, remporter le best of show se mérite: Chromes luisants, peintures parfaites, châssis impeccables, selleries neuves… Généralement, on retrouve ces autos en tête de liste des grandes maisons d’enchères: Avions Voisin, Delage, Bugatti, Ferrari, peu d’engins sont capables de conjuguer rareté, exclusivité et restauration exceptionnelle.

A la fin du concours, un défilé sous une pluie de confettis, accompagné d’un mannequin en tenue légère récompenseront le milliardaire qui a patiemment attendu l’épreuve pour dévoiler au monde une auto plus rare et plus belle que celle de ses copains.

Cette année, c’est une Isotta Fraschini Tipo 8A, appartenant à la collection Jim Patterson, qui remporte le prix.

Mue par un 8 cylindres en ligne de 7,3 litres, l’auto pesait à l’origine près de 2 tonnes pour une puissance de 110 chevaux. Grâce au couple de 8 cylindres, la Tipo 8 pouvait rouler à plus de 150 km/h. Achetée et Re-carrossée en 1930 par le carrossier Ramseir en Suisse, qui souhaitait construire un cabriolet sport sur un châssis à empattement long, elle sera dévoilée au salon de Genève en 1933 avant de remporter le Grand Pris d’Honneur à Cannes. L’auto a été restaurée en 2004.

La victoire d’une Ferrari 375MM l’an passé laissait pourtant présager que les autos d’avant guerre avaient perdu leur hégémonie dans les concours d’élégance. Au vu des quatre autos en lice pour le trophée, les avant-guerre semblent toujours tenir la barre haute:

Rolls Royce Silver Ghost Kellner Torpedo 1914

rolls royce silver ghost kellner

Abarth 1100 Ghia Sport Coupé 1953

fiat abarth ghia

Delahaye 145 Franay Cabriolet 1937

delahaye 145 franay

Parmi celles qui auront marqué cette édition, nous pouvons citer les deux têtes de liste de la vente Baillon, qui sont apparues au public dans la catégorie “Preservation Class”. Rappelons que ces autos sont à l’origine d’un épidémie de fièvre qui a touché bon nombre de béotiens de l’automobile:

 

La Cunningham C6-R Roadster, automobile conçue pour participer au Mans avec un moteur Offenhauser (Offenhauser, vous savez, un des employés de Harry Miller…) :

39-pebble-beach-concours-2015-1

 

Fiat 8V Ghia Supersonic, produite à 8 exemplaires:

09-pebble-beach-concours-2015-1

 

Bugatti Type 57 Van Vooren Cabriolet, ou, comment ôter la grâce des lignes habituelles d’une Bugatti… Elle a remporté la catégorie des autos françaises. Commandée par le gouvernement Français au carrossier Van Vooren, l’auto a été offerte au Shah d’Iran lors de son premier mariage avec la fille du roi d’Égypte, et fût l’un des cadeaux les plus remarqués. Elle est aujourd’hui la propriété du musée Petersen.

33-pebble-beach-concours-2015-1

 

Porsche 550 RS Spyder “May”: Ce modèle était celui de Michael May, un pilote/ingénieur Suisse. Il se reconnaît facilement: May avait monté un aileron au centre de la voiture. A l’aide d’un levier situé dans le cockpit, le pilote pouvait faire varier l’inclinaison de cette aile inversée! Devant les performances atteintes sur piste, plusieurs constructeurs vont réussir à faire interdire ce montage… pour un temps.

porsche 550 rs may

 

Arnolt Bristol Bertone Bolide Deluxe, un des premiers exemplaires. Basée sur le châssis court de la Bristol 404, mue par le 6 cylindres issu des Frazer Nash-Bmw, la version Deluxe Roadster est la plus courante avec 145 unités produites.  Pour l’époque, grâce à son poids plume, l’Arnolt Bristol était une voiture très rapide: le 0 à 100 était expédié en moins de 9 secondes!

arnolt bristol

 

Ferrari 365 GTB/4 Targa Speciale, produite à un exemplaire, cette auto est une tentative de Pininfarina de s’adapter aux normes de sécurité américaines pour les autos découvrables. Certainement la déclinaison la plus sexy de la Daytona, elle fût présentée au salon de Paris 1969, et achetée par Steeve Mc Queen. Elle s’est vendue récemment plus de 1.75 millions aux enchères… Les pointilleux pourront lui reprocher d’être une adaptation trop littérale de la Porsche Targa, de deux ans son aînée…

1969-Ferrari-365-GTB-4-Speciale

 

Difficile, au vu du grand nombre d’autos présentées, de faire une liste exhaustive. Chez Auto Reverse, nous avons toujours eu un faible pour les Type D et les 6c Touring…

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.