La maison CONSTELLATION fête ses 15 ans et pour l’occasion, elle organise un festival qui investira la Maroquinerie les 17 et 18 novembre. De plus, le nouvel album de GODSPEED YOU! BLACK EMPEROR aura particulièrement touché toute l’équipe d’AUTO REVERSE! Voilà deux bonnes raisons pour parler un peu du label CONSTELLATION, de sa vision particulière des choses (qu’on la partage ou pas) et de vous faire découvrir la richesse de son catalogue.

Godspeed You! Black Emperor 

En 1997, à Montreal, deux jeunes canadiens décident de créer leur label de musique principalement pour produire les albums de SOFIA, le projet de l’un d’entre eux . Ils l’appelleront CONSTELLATION et signeront un groupe bientôt adulté par une population, certes loin d’être massive mais acharnée… GODSPEED YOU! BLACK EMPEROR


15 ans plus tard, CONSTELATION est toujours là (malgré la crise de l’ “industrie”) et GODSPEED aussi.  Allelujah! Don’t Bend! Ascend! (leur 4ème album) est sorti le 16 octobre et c’est un “succès”. Cet état se confirme dans les bacs des disquaires comme le dit le patron de Souffle Continu, un disquaire parisien : “C’est sans doute ce qui part le mieux en ce moment. C’est ce qu’on vend le plus. On vend tout le temps du CONSTELLATION… donc on en recommande en permanence. (Le dernier GYBE est parti d’un coup, 40 exemplaires en une semaine)… Ça part tout le temps…”

Godspeed

Une question reste en suspens : Qu’est ce qui fait qu’un label plutôt exigeant musicalement séduise autant et depuis si longtemps?

Sans doute, cela est lié à la grande variété de ses productions; qui vont bien au delà du Post-Rock, terme qu’on leur a un peu trop souvent collé sur le dos. Leur succès tient peut-être aussi à leur philosophie, au sens éthique. C’est une philosophie “locale”. Ce label est de Montréal et chez CONSTELLATION ils en sont très fiers. Ils sont partis sur des principes de production locale, à la manière des petits agriculteurs de nos contrées. Leur préoccupation première est: avant de parler au monde entier, qui de toute façon va trop vite pour nous, parlons à nos voisins, faisons jouer nos voisins, vendons des disques à nos voisins, faisons fabriquer nos disques par une entreprise locale et on obtient un véritable réseau d’initiatives locales. Ajoutez cela au bon goût des membres du label…

Les choses se sont assez vite emballées. CONSTELLATION est devenue une entité internationale mais reste aussi une toute petite maison basée à Montréal composée de seulement quelques personnes. On est très loin des grosses maisons archi connues à la main lourde en marketing et en recherche de profit à tout prix.

 

On retrouve cet ancrage locale sur le dernier album de GODSPEED dans lequel les casseroles des étudiants montréalais du Printemps érable raisonnent et donnent la force  au groupe. Le Printemps érable a vraiment déclenché le retour discographique de GODSPEED. Ce dernier album est une oeuvre dont la composition a commencé en 2002 et cet évènement social les a décidé à reprendre et achever l’écriture par une cohérence, jusque là absente, enfin trouvée.

 

CONSTELLATION résiste encore aujourd’hui à la normalisation avec des principes immuables : indépendance, esthétisme et une conscience politique.  La « mission » de CONSTELLATION, selon ses fondateurs, Ian Ilavsky et Don Wilkie, est en premier lieu la « création d’un mode de production culturelle alternatif allant à l’encontre des plus viles tendances de l’industrie musicale, notamment la mise en place de standards artistiques, qui permettra, peut-être, à notre échelle, d’enrayer la marche unidirectionnelle du monde ».

 

L’achat (comme l’écoute) d’un disque Constellation est un acte militant. Il est soumis à un rituel immuable : découpe délicate du plastique pour en extirper la pochette en carton, chez CONSTELLATION on refuse l’hégémonie du cristal box, cet hideux boîtier en plastique contenant le CD.  « Les CD sont pressés à l’extérieur. On fait imprimer les cartons ailleurs. Tout cela nous arrive en pièces détachées. On colle les différents éléments de cartons ici. On met le disque dans sa protection de carton que l’on insère dans l’artwork assemblé. On dépose le tout dans un plastique que l’on scelle à l’aide de la petite machine, là-bas, sous la fenêtre. Enfin, on colle les stickers avec le nom du groupe, si besoin est, et le code barre. »

Un disque CONSTELLATION acheté 20 euros en magasin (prix des grandes enseignes), rapporte en moyenne au label 5 euros 50. Au nom d’une juste répartition de ce bénéfice, la moitié de cette somme est reversée aux artistes. La réputation calomnieuse de coût plus onéreux pour cause de packaging audacieux démentie, on ne peut que vous déconseiller le téléchargement de ces œuvres…

 

 

LES ARTISTES “CONSTELLATION”

 

CLUES 

 

Colin Stetson

 

DO MAKE SAY THINK

 

Efrim Menuck

 

Elfin Saddle

 

Elizabeth Anka Vajagic

 

Eric Chenaux

 

Esmerine

 

Carla Bozulich

 

GLISSANDRO 70

 

Godspeed You! Black Emperor

 

HANGEDUP

 

HRSTA

 

Jem Cohen

 

KHÔRA

 

LES MOMIES DE PALERME

 

LAND OF KUSH

 

LULLABYE ARKESTRA

 

Matana Roberts

 

Nick Kuepfer

 

PACHA

 

Pat Jordache

 

Sandro Perri

 

SISKIYOU

 

THE DEAD SCIENCE

 

A SILVER Mt ZION

 

TINDERSTICKS

 

Vic Chesnutt

N'hésitez pas à nous laisser un commentaire!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.