tumblr_mz1xlgaJMh1r9lq4ro1_1280

Ca vous avait pris très tôt. A 16 ans déjà, vous aviez troqué vos revues “Scoot n Scoot” pour “Scootentôle” et “Auto Rétro”. Bien sûr, cela n’a jamais été facile. Lors de vos chevauchées nocturnes, tandis que vous trouviez tous vos amis pathétiques avec leurs bruyantes Derbi au cadre allégé, sans selle, phare, compteurs, mais bardées de LEDs bleues, eux vous maudissaient, vous qui vous trainiez derrière avec votre vieille PK50 vouge. Ils vous prenaient déjà pour une sorte d’ovni. Même vos parents y avaient mis du leur

“Mais tu vas pas acheter cette poubelle?! Qu’est-ce que tu vas faire avec ça! Tu vas être tout le temps en panne!”

Sur ce dernier point, peut-être n’avaient-t’ils pas tort. Le point positif, c’est que cette vieille Vespa vous a appris la mécanique.

Le permis en poche, vous êtes cependant torturé. Le budget d’un jeune conducteur n’est pas extensible. 2000 Euros, cela permettrait certainement d’acquérir une Audi A3 TDI, certes, avec quelques centaines de milliers de kilomètres en trop, peut être même avec certains accessoires qui attirent une partie importante de la gent féminine. Mais vous n’êtes pas de ceux là. Cela fait maintenant deux ans que vous vous refusez à porter le col de votre polo relevé, ce n’est pas pour céder à l’appel de la facilité au volant d’une Audi.

 

“Vos rêves d’adolescent vont voler en éclat”

Non, il n’y-a que dans Fast and Furious que l’on trouve une Skyline R34GT dans une casse d’un pays ou elle n’est pas homologuée, et le tout pour 1000€. Notez aussi qu’une Jaguar XJ12 ou une Maserati biturbo à 2000€ ne constituent pas un moyen confortable d’entrer dans le monde de la voiture de collection. Certes, leurs caractéristiques sont alléchantes: V6, V12, propulsion, plus de 200 chevaux (à l’origine), mais ce sont autant d’éléments qui vont attirer sur vous l’opprobre de vos parents, de votre banquier, de leur banquier et… de votre assureur.

L’assureur n’est pas votre ami

Il sera le premier à vous pourrir la vie une fois le permis en poche. Derrière son bureau austère sorti tout droit des années 80, vous comprendrez bien vite aux “motivationnal posters” solennels accrochés à son mur que le mot “fun” n’a pas le même sens pour vous que pour lui. Trop sportive? Une Fiat Cinquecento sporting et ses 55 chevaux! Dangereuse! Une 403 parce que c’est une propulsion de 43 chevaux? Votre seule solution pour obtenir la petite vignette verte et ne pas dépenser plus d’un an de SMIC en primes d’assurance, c’est de vous résigner: Pas de propulsions avant 21 ans, interdiction de posséder une auto faisant ne serait-ce qu’une allusion à une éventuelle velléité sportive (i, gti, turbo, sport, mêmes des stickers montés en after market sur une saxo diesel risquent de vous être discriminatoires…).

Vos parents ne vous soutiendront pas

Leur précepte est pourtant simple à retenir, si ça a plus de quinze ans, ça freine pas et c’est dangereux, si ça a plus de trente ans et que c’est rouge, c’est une patinette (patinette définissant une auto à la tenue de route plus qu’aléatoire). Etant sûrs de votre culture automobile bien que novice derrière un volant, vous leur tiendrez tête:

“Mais si, une Alfasud Sprint ça tiens très bien la route, d’ailleurs, je suis majeur, je fais ce que je veux!”

C’est là qu’ils vous mettront à la porte.

Magnanime, totalement objective et de bonne foi, la rédaction d’Auto Reverse vous propose aujourd’hui de sauver votre passion naissante pour l’automobile, vos jeunes années en fac et votre sexualité en vous proposant le guide ultime:

“OLDTIMERS FOR YOUNG MEN”

Afin d’établir ce guide avec le plus de sérieux possible, nous nous sommes entourés d’une série d’experts renommés chacun dans leur spécialité. Puis, sagement assis autour d’un canapé en dégustant des spéculoos et en buvant une tisane, nous avons débattu. A la fin de la première journée, un système de notation était mis en place:

.

old-lady-giving-the-middle-finger

bmw10

 

Mme Rose Grayson, la dame qui à eu la lourde charge d’élever Karl Grayson dans une discipline de fer se chargera de la note des parents, coefficient 0,5 car l’avis de parent compte finalement peu.

Franck S., assureur, il déjà fait retourner au Vélib’ de nombreux jeunes conducteurs, coefficient 3

Vincent P. est notre pilote essayeur, avec un passif de 27 accidents responsables entre 18 et 21 ans, il est expert en frein à main et perte de contrôle inopinée, il notera la maniabilité globale, coefficient 2

Alana Blanchard (ou sa lointaine homologue… ma soeur quoi) se chargera de noter la capacité d’attirance de l’auto, coefficient 3

 

 

 

franck sbambi-boho-gypsy-indie-Favim.com-1164263


Au bout de trois jours, nous avions remplacé la tisane par la liqueur de verveine que Mme Grayson avait ramené de son pèlerinage au Puy en Velay. Ayant acquis suffisamment de maîtrise pour passer à l’épreuve de conduite, nous avons mené les tests suivants: Stationnement au frein à main, coup de parechocs dans des jardinières, hurlement avec des mégaphones à 23H30 devant des inconnus et départ en burn out et pour finir, road trip nocturne à travers la France. Voici nos conclusions éclairées:

 

VOLVO 480

Mme Grayson : 5/10 – Franck S. : 8/10
Vincent P. : 2/10 – Alana B. : 4/10

5/10

+ Design peu courant
+ Faible valeur en assurance
+ Abondante sur le marché
– Fiable comme une Lada
– Sex appeal

Plus le temps passe, plus la 480 a du charme. Cependant, elle part de loin avec sa ligne en coin et son long capot convexe quand toutes ses concurrentes étaient bio-designées. Produite de 1987 à 1995 la Volvo 480 arbore tous les gimmicks de son aïeule la P1800 ES: ligne de break de chasse, porte arrière entièrement vitrée, silhouette basse et élancée. Ses dessous sont cependant moins affriolants, la 480 reprend une mécanique Renault, qui a équipé Clios, R21 et bien d’autres, ainsi que sa chaîne motrice. L’intérieur a du charme avec ses quatre sièges séparés mais il déborde de pièces en plastique cubiques et de lumières verdâtres qui annoncent les intérieurs austères des années 90 et la finition est malheureusement digne des Renault de la même époque. Rien de semble prévu pour durer. Au volant, le moteur est plein et coupleux sans être particulièrement alerte tandis que la boite tire plutôt long. On se contente alors de rouler sur le couple ce qui se traduit en virage par un tassement de l’auto sur son train avant,  sans pour autant entamer un sous-virage gênant. Au final, la 480 est une voiture confortable mais très sage.

La 480 se raréfie sur le marché de l’occasion. Sa ligne en coin a été très longtemps boudée et de nombreux exemplaires ont été négligés. L’auto n’avait pas besoin de ça: sa fiabilité est très loin de celle des 240 et autres Amazon…

 

TOYOTA CELICA ST 162

Mme Grayson : 4/10 – Franck S. : 3/10
Vincent P. : 6/10 – Alana B. : 3/10

4,3/10

+ L’austérité monacale du dessin rassure Mme Grayson
+ PUISSANCE!
+ Intérieur sympa
– Poids
– Motricité de Twingo

Lancée en 1984, cette Toyota Celica de 4eme génération apportera beaucoup d’innovations à la série: admission d’air variable, moteur double arbre et… traction. C’est certainement la moins aimée de toutes les Celica, et ce en dépit de ses phares pop-up et des ses jolies lignes tendues indémodables bien que très classiques. L’intérieur invariablement bleu propose une finition qui pourra endurer sans peine l’ivresse dégradante de vos pires amis.  Bien équipée d’origine avec des vitres électriques qui fonctionnent, des rétroviseurs électriques qui fonctionnent et le siège conducteur électrique qui ne fonctionne pas, la position du conducteur est correcte, sans plus. Plutôt typé GT que sportif, le deux litres de 145 chevaux émet un agréable bruit sourd tandis qu’il est rapidement calmé par le poids élevé du coupé. Confortable grâce à sa suspension à grands débattements, la voiture a tendance à pomper sur les appuis prononcés. Enfin, si la Celica est équipée de pneus de mauvaise qualité son comportement passe rapidement de neutre à très sous vireur. Avec un gabarit imposant et cette tenue de route un peu lourde, la Celica est plutôt destinée aux autoroutes et aux nationales. 

On trouve un choix immense sur le marché de l’occasion pour un budget qui ne dépassera guère les 1000€.

 

HONDA PRELUDE MK2 / 1.8L

 Mme Grayson : 2/10 – Franck S. : 4/10
Vincent P. : 8/10 – Alana B. : 5/10

5,2/10

+ Intérieur Vintaydge
+ Petit coupé nerveux
+ Fiabilité
– Perd son pot d’échappement sur les dos d’âne

La Honda Prélude deuxième du nom a été produite entre 1984 et 1987. Joli coupé, sa ligne élancée et basse ne laisse pas transparaître sa petite taille. Son 1,8L de 110 chevaux convient parfaitement à son châssis ferme et équilibré. Une fois à bord, l’habitacle et aéré et très lumineux. Son combo de coloris et son design très “Vintaydge” sont séduisant. La position de conduite rappelle les GT des années 70, basse, jambes tendues. Si vous tombez sur une rare DX, pas de chance, elle n’est ni équipée des vitres électriques, ni de la direction assistée. Vous pourrez cependant vous réconforter avec l’ABS, en série sur toutes les versions. En bonne auto japonaise la fiabilité est de mise à un détail près: la prélude rouille allègrement… Le moteur émet un bruit plutôt anodin mais sa boite assez courte et son appétence pour les haut régimes rendent la conduite très amusante.

On trouve facilement ces autos en occasion, à des prix qui commencent à 600€. Comptez le double pour un exemplaire capable de survivre encore quelques années.

 

AUDI COUPE GT PHASE 1

Mme Grayson : 6/10 – Franck S. : 6/10
Vincent P. : 5/10 – Alana B. : 7/10

6,11/10

+ 5 cylindres
+ Confort (si ça a une importance pour vous)
+ 5 cylindres
– Rare en bon état
–  Audi

 

Coupé dérivé de l’audi 80, l’Audi GT ne doit pas être confondue avec l’Audi Quattro dont elle partage la ligne. Mue par un 5 cylindres 2 litres de 115 chevaux, cette auto sera produite de 1981 à 1984. Elle rencontrera un bon succès sur le marché français en dépit de ses prestations plutôt basiques: sieges en tissus, pas de vitres électriques… L’intérieur est austère mais de bonne finition. La position de conduite est assez droite, jambes pliées. Spacieux le coupé GT peut transporter 4 passagers et leurs bagages. Cependant, la pièce maîtresse de l’Audi se révèle au démarrage. Son 5 cylindres placé en porte à faux avant émet un son unique, rond, feutré. Malheureusement, dans cette définition à carburateur, il se révèle relativement platonique. Une fois en route, le comportement est souple, stable et sûr. Pour une Audi, la GT n’est absolument pas sous-vireuse.

La côte de l’Audi coupé GT est en train de s’envoler, on trouve cependant encore de beaux exemplaires à des prix corrects. Attention à l’état des amortisseurs qui peuvent complètement dégrader la tenue de route. Enfin, privilégiez une auto complète et saine: les pièces Audi sont toujours disponibles mais à prix d’or.

 

FIAT 128 SPORT

 Mme Grayson : 1/10 – Franck S. : 2/10
Vincent P. : 8/10 – Alana B. : 8/10

5,4/10

+ Design très typé
+ Plaisante à conduire
+ Caractère de la mécanique
+ Sex appeal

– Effervescence de la carrosserie
– Dure à trouver

La Fiat Sport coupé a été produite entre 1971 et 1974. Issu de la berline 128, première Fiat à traction, ce petit coupé arbore une ligne originale qui tente de camoufler son volume global: la 128 est courte, étroite et haute. Mû par un 1100 cc3 ou un 1300cc3,  il est très en avance sur son temps: Arbre à cames en tête, culasse alu, carburateur weber, moteur transversal… L’intérieur très simple et daté se montre accueillant. on peut parvenir à caser quatre personnes si elles ne sont pas trop exigeantes. Assis bas, la Fiat 128 donne l’impression d’être à bord d’une paquebot: la route est cachée à l’avant par le capot et sur les cotés par la haute ceinture de caisse. Une fois en route, le petit quatre cylindre révèle une appétence surnaturelle pour les haut régimes. La voiture est légère et l’équation serait parfaite si la direction n’était pas trop démultipliée. Enfin, en bonne traction, son train avant n’aime pas les prises d’appui trop vives, qui se traduisent par un sous virage contenu.

Profitez de l’image de Fiat en France pour vous équiper de ce joli coupé à bas prix. Bien sur, comme toutes les autos de cette époque, la Fiat 128 devient effervescente au contact de l’eau. En bonne monocoque, surveillez bien toutes les parties cachées de sa carrosserie.

PEUGEOT 304 COUPE

 Mme Grayson : 3/10 – Franck S. : 2/10
Vincent P. : 7/10 – Alana B. : 9/10

5,7/10

+ Joli dessin
+ Agréable en ville
+ Sex appeal
– Odeur typique des vieilles peugeot

– Tenue de route catastrophique

Longtemps (toujours?) négligée, la 304 Coupé est plutôt désirable. Son toit, long et bas évoque un coupé Hard Top, l’intérieur en vinyl imite plutôt bien le cuir dans des couleurs claires assez agréables et le hayon finit de rendre ce coupé agréable au quotidien. A l’intérieur, on retrouve la Peugeot des grandes époques: plastiques fondus et boursouflés, odeur de cigare, mais l’ensemble tien encore en place, le tout sans aucun couinement. La position de conduite est typée citadine avec un volant assez horizontal, les pédales sont bien en face des pieds… du passager, mais on y tient à quatre sans trop de mal. Au démarrage, le 4 cylindres 1,3L fait le même bruit que toutes les petites PSA: 205, AX… Donc, rien de noble, mais le rugissement en haut du compte tour est sympathique. La boite courte et le moteur alerte permettent de prendre rapidement une bonne allure. La suspension plus ferme que la berline absorbe bien les irrégularités, mais au moindre virage pris à allure modérée, la voiture sous-vire, prend la gite, accentuée par la glisse de tous les passagers vers le coté en appui. En vous accrochant au volant, vous tentez de contenir ses réactions parasites. Le train avant trouve alors son adhérence et l’arrière décroche. Les premières traction conçues par Peugeot sont de vrais tombeaux. Cependant, une fois prévenus, vous finirez par trouver l’ensemble amusant.

La 304 est tout aussi effervescente que la Fiat 128, et se trouve en opulence dans le centre de la France. Dépêchez vous, elles n’ont pas encore toutes fini au fond d’un fossé.

5 Réponses

  1. Renaud

    Alana met 5/10 à la Prelude et 7/10 au coupé Audi? Elle a des goûts de rombière la donzelle !

    Répondre
    • Hugo
      Hugo

      Et oui… Mettez vous à la place d’une jeune femme qui ne partage pas votre passion automobile. L’audi l’emporte toujours…

      Répondre
  2. iMaximei

    Superbe article ! Pour un “young men” comme moi à la recherche d’une “oldtimers hit but cheap”, ce dossier est du pain béni ! Séduit par la 128 ainsi que la 304, c’est finalement pour une BMW e21 318i que je pense céder : moins gourmande, moins chère et tout aussi “hit” pour moi ! D’autres auraient eu leur place à mon sens : lancia beta coupé, ford capri, R17, 504 coupé… En espérant voir bientôt d’autres modèles au banc d’essai !

    Répondre
    • RJ

      Je ne cesse de parcourir cet article, espérant sans doute trouver de nouvelles idées. La 480 me séduit pas mal par son look carré. En faisant des recherches sur la Celica, je suis tombé sur les modèles TA22, TA23 et TA28 d’une autre époque, qui sont absolument magnifiques.

      Répondre
      • Hugo
        Hugo

        Pour avoir testé la 480, se ligne est plaisante, mais la conduite est vraiment soporifique… Par contre, toutes les générations de Celica ont quelques chose de sympa!

N'hésitez pas à nous laisser un commentaire!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.