L’égalité des sexes aidant, vous êtes en train de connaître un des plus grands moments de solitude de votre vie: Madame squatte le canapé quatre soirs par semaine à regarder 2 200kgs de sueur pousser un ballon sur des pelouses brésiliennes. Au pub, point de répit, même vos amis les plus proches ne peuvent s’empêcher d’utiliser un vocabulaire que vous ne comprenez pas: “Mais ouais, Suarez a mordu Chielini!”. Pendant ce temps tout le monde se contre-fiche des sorties de routes du Goodwood Festival of speed. Exclus, vous n’avez plus qu’une solution: vous replier dans votre garage. Vous décidez de vous laisser pousser barbe et cheveux tout en vous laçant dans un nouveau projet:


Aménager un half pipe dans la chambre de vos enfant en faisant croire à votre épouse que c’est pour qu’il puisse 
s’entraîner dès ses 3 ans? Done

Recréer le cockpit du Faucon millénium dans votre bureau? Done

Restaurer un Latécoère 302? Done

Stopper les fuites d’huile de votre Triumph Spitfire? En cours…

.

Thomas-Crown-buggyPetit à petit, dans les fond de ce garage vous perdez la raison: Un tour sur Tirendo, GT2i et autres sites de pièces auto, disqueuse en main, vous allez vous lancer dans la construction d’un Buggy en décapsulant une innocente Coccinelle, histoire de filer cheveux au vent avec votre planche de surf, au soleil couchant, sur de longues plages désertes.
Avant de faire ce choix hasardeux, Nous tenons toutefois à attirer votre attention sur les limites esthétiques de la chose: Comme son nom l’indique, le Dune Buggy est à réserver aux dunes ou aux proches abords de plage, si possible californiennes. Avec des Persol pliantes, une chemise en lin pale et un bermuda vif, vous aurez ainsi l’air à peu près cool à défaut d’être original. Mais coincé dans les embouteillages de Cannes à 14H, entre Scénics et Touaregs, pour vous rendre sur de maigres bandes de sable jonchées de corps livides et huileux, vous risquez d’avoir définitivement l’air d’un con. Persol ou non. C’est ainsi: se balader en Mustang aux states a un coté Vintaydge, chez nous, elle renvoie directement aux santiags et à la dance country.

.

 

Privilégiez la culture locale avec
une beach Car européenne

 
.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERAL’histoire de ces autos est plutôt floue: On suppose que la première Beach Car date de 1954, c’et une Fiat Topolino construite par les carrosseries spéciales de FIAT pour Gianni Agnelli: Portes coupées, canopée en guise de toit et sièges en osier résistant aux embruns. Les bases de la Beach Car sont jetées.

En 1956, lors la sortie de la 600 Multipla, deux carrossiers vont travailler sur une ébauche similaire: Felice Mario Buano avec la Torpedo Marina et Pinin Farina avec la Multipla Jolly. Les deux autos reprennent l’idée des sièges en osier et d’une structure très ouverte. Le travail de Pinin Farina est exposé à Paris en 1956 et sera acheté dès le premier jour par Henry Ford II.

En 1958, Gianni Agnelli, playboy de renom, fait le tour de la méditerranée à bord de son yacht. Il souhaite disposer d’une annexe pour arpenter les petites routes de la Riviera, la tête à l’air et l’esprit libre. Sa contrainte: Cette “annexe” doit être stockée sur le bateau entre deux ports. Il faut donc une auto de petite taille et très légère. En tant que fils du patron du groupe Fiat, il choisi d’envoyer une petite nuova 500 chez le carrossier Ghia.

Les coupes dans la structure étant nombreuses, Sergio Sartorelli, en charge du projet, va renforcer l’intérieur et l’extérieur de la coque à l’aide de tubes. Le pare brise est coupé dans l’esprit d’un roadster des années 30. L’auto sera nommée Jolly, ce qui signifie Joker en italien. La mode est lancée. Fiat décide des les produire en petite série sur base 500, 500 giardiniera et 600 et des les vendre deux fois le prix de la berline originelle. Onassis, Yul Brenner, John Wayne, Grace Kelly et même le président américain Lyndon Johnson se montreront au volant d’une de ces autos.

Parmi les nombreux modèles qui ont découlé de la Topolino, voici quelques réussites rarissimes:

.

Renault 4CV Resort Special

Oui, à l’instar de sa petite copine transalpine, bien plus fameuse, la petite 4CV a elle aussi été décapsulée. En 1960, cinquante 4CV sont prélevées des chaines de Boulogne Billancourt pour être expédiées chez Ghia. Ces modèles haut de gamme seront tous vendus aux USA. Leur destination principale étant le bord de mer, le manque de protection aidant, on ne connaît que 11 survivantes. La recette est si bien appliquée que l’on pourrait la confondre avec une Fiat 600. La 4cv garde cependant l’avantage de son gabarit plus important consacrant plus “d’espace” à ses passagers.

La dernière vraie 4CV trouvée à la vente est partie en 2012 pour 48000€…

Notre avis: 
La 4cv est une piètre machine à rouler, tenue de route hasardeuse, mécanique bruyante et inefficace. Certes l’allègement opéré sur sa petite sœur balnéaire a du lui profiter, mais les fondements de la 4CV restent là. A choisir, autant opter pour une fiat 500 ou  600 Jolly: cela vous évitera quelques cheveux blancs.

.

Volkswagen Coccinelle Jolly

La Beetle Jolly est un one-off produit par Ghia en 1960. La recette appliquée chez Fiat et Renault est respectée: pas de portes, des tubes chromés de renfort, canopée en tissus et sièges en osier. L’allure de l’ensemble est sympathique. L’avantage est un net gain de performance puisque l’auto ne pèse que 650kgs. Le prototype n’a jamais quitté le groupe Volkswagen depuis…

Notre avis: 
La côte d’amour de la coccinelle et sa forte présence dans les annonces à l’état d’épave en font une candidate idéale au décapsulage. Malheureusement, en raison de sa hauteur importante ce n’est celle à qui cette transformation a le plus réussi.
De plus, comme vous êtes curieux, vous risquez de vous retrouver rapidement exposant votre travail à Volfsbourg entouré de GTI rabaissées, et votre bon goût risque de ne pas y résister…

.

Austin 850 Beach Car

Les anglais ont un talent: Savoir prendre au vol les idées qu’ils n’ont pas eu. Alec Issigonis, alors qu’il travail déjà sur l’absurde Mini Moke, est contacté par un réseau hôtelier qui souhaite disposer d’une auto de service pour ses clients. Il charge le styliste Dick Burzi de dessiner un véhicule léger entièrement ouvert sur une base de Mini. En 1961 est présentée l’Austin 850 Beach Car. Elle récupère la coque à coffre de la Wolseley Hornet et le nez de l’Austin Mini. Les portes sont coupées, la vitre arrière retirée mais le toit en tôle est conservé au profit de la rigidité. La société Lloyd Loom se charge de concevoir sellerie, tapis et autres accessoires entièrement en osier. Produits en deux ou trois volumes, tous ces véhicules recevrons le préfixe “SPL” sur leur plaque constructeur: Appellation réservée aux véhicules spéciaux. Au final, ce seront moins de 10 Mini Beach Car qui seront produites jusqu’en 1962.

Le modèle présenté est le prototype initial, et date de 1961… Elle n’est pas à vendre.

Notre avis:
Si l’on occulte sa tendance à la surchauffe dans les embouteillages estivaux, la Mini est une véritable ode au plaisir de rouler sur les routes de la Riviera. Malheureusement, la combinaison sièges en rotin et absence de suspension donnent à l’expression “tape cul” un sens bien trop littéral.

.

Michelotti 850 Spiaggetta

 

Dans les années 60 le carrossier Michelotti collabore avec l’architecte naval Philip Schell pour dessiner une série de Beach car sur base Daf, puis Fiat. Bien plus aboutie que celles de Ghia, la CM (pour Carrosseria Michelotti) 850 Spiaggetta, s’écoulera à 80 unités entre 1968 et 1975.  Elle propose des prestations supérieures à ses concurrentes: Carrosserie aérodynamique en fibre de verre, tableau de bord recouvert d’osier, vitesse de pointe de 100km/h grâce à ses 47 chevaux. L’auto est même équipée d’un chauffage!

Parmi les 80 exemplaires produits, on estime à 10 le nombre de survivantes. Le modèle présenté a appartenu à Philippe Stark.

Notre avis:
Avec son air de Renault 12 transformée en Pick Up, la Spiaggetta n’est pas forcément la plus élégante de toutes les Beach Car. Mais sa carrosserie en fibre la rend bien plus pratique en utilisation balnéaire tandis que les bases Fiat 850 se trouvent aisément et sont complètement délaissées du marché de l’ancienne….

4 Réponses

  1. iMaximei

    Philippe Starck qui c’est lancé définitivement dans l’aventure des beach car avec son projet de Voltéis V+ : électrique et conçu spécialement pour le sable fin et les cocotiers…pour la modique somme de 25 0000€ (!!!)

    Répondre
  2. assurancevsp.fr

    ingénieuse l’idée, j’adore ce qu’ils ont fait de la coccinelle! 🙂

    Répondre

N'hésitez pas à nous laisser un commentaire!