126Decolage

.

Que cette idée aurait pu paraître saugrenue il y’à à peine 20 ans:

.

Faire voler une auto de 500 kgs, motorisée par un poussif bicylindres de 600 Cm3. Et pourtant, de nombreux modèles d’Aérofiats se sont succèdés, remportant chacun une nouvelle victoire sur les éléments et les a-prioris. Ce rêve d’un futur différent nous vient du designer Alain Bublex.

Avec toute une série de documents, photos des essais de l’auto, plans techniques et autres, on fini par vouloir croire que ces appendices en carton sont réels et que cette Aérofiat, d’un simple coup de démarreur va prendre les airs. Formé au design automobile, Alain Bublex a commencé sa carrière au début des années 1990. Sa première oeuvre est la création d’un ville fictive, GLOOSCAP.

.

.

Il y fera rouler toute une série de véhicules issus de son imagination, parmi lesquels les Aérofiats. Par la suite,  Il traversera la Russie en Renault 5 pour rejoindre le Japon, et transformera sa voiture en cours de route au gré des besoins. Le fil directeur de son oeuvre est son goût pour les villes et la déformation de l’architecture. Il va ainsi positionner le mont fuji dans divers paysages, créer des villes faites de containers, les plug in cities. Bref, chez auto-reverse, nous sommes fans de sa vision d’un autre présent.

.

.
Sources: http://www.attitudes.ch/expos/truffes/bublex%20gb.htm http://www.galerie-vallois.com/artistes/alain-bublex/biographie.html http://www.laboralcentrodearte.org/en/recursos/obras/les-aerofiat-dans-lhistorie-1997/#

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.