MGB FAprès des années à rêver de Lotus Esprit S1, de Jensen Interceptor ou d’Aston Martin DBS 6 cylindres, c’est au volant d’une MG B GT qu’en mars 2010, je suis sorti de chez GT Spirit, spécialiste en voitures anciennes situé 10 km au nord de Lyon.

Abonné depuis des lustres à Classic Cars et autres Classic & Sportscar, j’avais du lire 400 essais de la B GT sans me douter une seconde que je m’en offrirais une. Mais celle-ci m’avait tapé dans l’oeil et j’avais tourné autour durant des mois, malgré son intérieur un peu usé, ‘dans son jus’, pour reprendre cette expression fourre-tout qui permet parfois de trouver du charme à des voitures particulièrement déglinguées. Modèle 73, cinq ans de moins que moi, carrosserie blanche impeccable, roues Rostyle, overdrive, 25 000 km au compteur parcourus par les deux propriétaires précédents, le premier de 73 à 78 et la deuxième, une dame d’Annecy, de 78 à 2010. Cette dernière avait laissé un historique riche et détaillé.

.

.

Il apparut qu’à part changer les pneus et les balais d’essuies-glaces, la petite B GT n’avait rien demandé en 32 ans…

.

MGB DGuère compétent en mécanique, j’avais donc trouvé la perle, une ancienne qui ne demandait pas d’entretien trop pointu. Affaire conclue.

J’oubliai bien vite l’intérieur, ‘dans son jus’ donc, les moquettes jadis beige et devenues grises, l’absence de banquette arrière et les plastiques usés. Les sièges Navy Blue étaient propres et je me contentai de commander chez Moss de nouveaux appuie-tête, de nouveaux pare-soleil, un pommeau de levier de vitesses en bois et de trouver de nouveaux tapis de sol sur Ebay. Le volant en bois sera pour plus tard.

Bien que la MG B GT ait fait preuve d’une fiabilité peu commune (en regard du peu d’entretien qu’elle demande), j’ai parcouru mes premières centaines de kilomètres avec cette petite angoisse dans le ventre, les oreilles dressées au moindre cliquetis nouveau, quelques sueurs froides dans les embouteillages, m’imaginant provoquer des bouchons monstrueux sur le périph’, anticipant les insultes et les coups de klaxons rageurs…

Il n’en fut jamais rien.

Bien sûr, quelques petits défauts demeurent, auxquels je me suis habitué au point que je ne pense même plus à les corriger. Ils font partie de son charme et font rire mes amis: En hiver, je roule avec les pieds bien chauffés par le moteur et le reste bien congelé. En été, toutes fenêtres ouvertes je me demande si je n’aurais pas mieux fait de choisir un cabriolet…

.

.

La jauge est facétieuse, l’unique rétroviseur extérieur placé loin sur l’aile avant gauche est mortel, une portière ne ferme pas à clé et les longs trajets (dans les Landes notamment, 1300 kilomètres A/R) me laissent avec la silhouette d’un vieillard voûté…

.

Mais quatre ans après, je regarde toujours en ville son reflet dans les vitrines des magasins, son joli design d'”Aston Martin du pauvre”, comme on la qualifia jadis, et je ris tout seul au son rauque de son moteur, notamment dans les parkings sous-terrains et les tunnels. Et son vieil auto-radio à cassette est idéal pour ranger l’i-phone.

Une fois par an, la MG BGT se retrouve au milieu des Spitfire et autres TR3 du petit garage qui en assure l’entretien. Quelques meetings ici ou là avec d’autres anciennes, des allers-retours au travail (les meilleurs moments de la journée).

Quand je remonte dans ma Volvo C30 de tous les jours, la suédoise me semble être un véritable vaisseau spatial. Mais la vieille anglaise, dont je tapote affectueusement le tableau de bord après chaque ballade (je crois sincèrement qu’il faut parler aux voitures), reste de loin ma préférée, celle que j’emmènerai le plus loin possible. Tant que mon dos lui résiste…

A votre tour de nous présenter votre auto!
affiche montrez2 copy

4 Réponses

  1. Martin

    Tout d’abord, bravo pour cette article cela renforce mon choix. En deux mots, l’année prochaine je vais avoir 40 ans et j’aimerais réaliser un des rêves, rouler dans une anglaise, mais pas n’importante laquelle, monsieur est exigeant…

    J’en ai ras le bol de l’assistance électronique, radar de recul, climatisation bruyante, lève glace électrique à double impulsion, essuies glace automatique et j’en passe.

    J’aimerais avoir une voiture qui me ressemble avec du caractère, je suis un passionné et cette voiture serait pour remplacer ma Seat Ibiza voiture quotidienne. Oui une Ibiza, la galère pour la retrouver sur le parking d’un quelconque supermarché 😉 bref j’aimerais découvrir les joies de la conduite virile d’autant.

    Je laisse le Scénic King size à madame et oui avec 3 enfants on a guère le choix.

    Le seul problème, c’est l’entretien, la mécanique, même planter un clou je suis capable de me faire mal, pour dire mon niveau .. Une simple barre à douche à fixer plus et j’ai galéré 😉 je crois tout simplement et j’accepte de dire ça, de toute évidence j’ai deux mains gauches. Donc la seul option qui me reste c’est de trouver un super héro mécanicien dans le coin où j’habite .. La Haute Savoie. (pas très loin de Lyon du reste :-))

    Oui j’ai envie de me faire plaisir, de deux choses l’une (j’adore cette formulation de phrase) soit je suis inconscient car je m’apprète à peut être faire en 2015 le plus mauvais choix de voiture de ma courte existence …. soit le plus audacieux qui m’avait poussé à 15 ans de sauter du plongeoir de 10 m pour épatater une fille résultat un mal de dos et une épaule luxée et la fille est question ça a pas duré, pour dire ….

    La vie en a qu’une, et je choisit l’option 2.

    Question ?

    Connaissez-vous un bon mécano pour réparer une MG B GT en Haute Savoie ? C’est la seul alternative, car me mettre à la mécanique cela pourrais dangereux pour les autres et moi-même. Je suis réaliste. 

    C’est vrai que je vois de tout quand n recherche une occasion, les prix peuvent même flambé jusqu’à 25 000 euro. Mais je suis lucide, je me dis que vu mon degrés de connaissance en mécanique il vaut mieux opté sur un modèle plus chère entièrement restauré et surtout surtout avant de partir bien pensé à recharger mon mobile ou cas où – le coup de la panne sera pour dire une réalité.

    A bientôt.
    J’ai hâte de rejoindre cette famille de passionné de MGB GT.

    Martin

    Répondre
    • Hugo
      Hugo

      La MGB GT est un très bon choix pour une première ancienne: elle est relativement fiable et ses performances la rendent utilisable en toute sécurité au quotidien.

      Par contre, j’attire votre attention sur un point: quelle que soit l’auto que vous achèterez, vous serez confrontés à une double problématique: soit ses pièces sont d’origine et ont 40 années d’utilisation derrière elles, donc susceptible de vous lâcher à tout moment, soit elles sont neuves et sont des refabrications chinoises médiocres, donc susceptibles de vous lâcher à tout moment. Pour apprécier une MGB, je vous conseille vivement de vous mettre à un minimum vital de mécanique: changer un interrupteur de phares, purger un maître cylindre d’embrayage… Sinon, vous ne prendrez jamais de plaisir à son volant tant vous aurez l’appréhension la panne qui vous immobilise en rase campagne. De toute façon, votre portefeuille ne se remettrait des nombreuses interventions de petite mécanique que la belle anglaise vous demanderait.

      Répondre
    • Jeff

      Bonjour. Un remerciement un peu tardif pour votre commentaire sur mon texte.
      S’agissant de voitures anciennes, la perle rare… est rare. Même la plus fiable des voitures, comme c’est le cas de ma B GT, aura besoin que vous mettiez le nez sous le capot une fois ou deux, ce que j’ai appris à faire. Mais connaitre un bon mécano reste indispensable. Le mien est à Lyon et se spécialise dans les petites anglaises. Je passe par lui pour commander et monter mes pneus, pour la révision annuelle… Pour le reste, changer un clignotant cassé en ville, ce genre de choses, je cherche les pièces sur ebay ou chez Moss et me débrouille seul.
      Sinon, je ne suis pas sûr que vous ruiner dans un modèle entièrement restauré pour éviter d’avoir à le bricoler soit une bonne solution. Entre l’épave et le modèle de concours, il y a quand même quelques MGB GT juste bien entretenues par des gens sérieux, j’en ai vu, assez abordables et très jolies sans être étincelantes.
      Bonne chance pour la suite !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.