On peut reprocher moult travers aux films sportifs: ils sont monotones, on y croise que des ados mal sapés, ce qui nuit à notre bon goût, et quand vous les laissez traîner dans votre salon, ils vous confèrent l’image d’un ado retardé portant des baskets en toile qui puent. skate

Pourtant, il est possible de combiner passion monomaniaque, plaisir de glisse, cinéphilie et bon goût, la preuve, une fois de plus, en lisant Auto-Reverse:

.

 

Rouli-roulant 1966

.

 

Rouli-roulant Par Claude Jutra, National Film Board of Canada, 1966

 

Documentaire de 16 minutes qui saisit sur le vif des jeunes sur leurs planches à roulettes. Ce qui est étonne en regardant ce film est son ton ultra moderne. Dans le dialogue, qui montre un détachement étonnant pour l’époque (si l’on oublie que nous sommes proches de Yellow submarine…). Puis, dans le sujet: le cinéaste a capté la soif de liberté des gamins qui glissent dans les rues ou leurs Orni sont reniés. Aujourd’hui encore, le Skate à mauvaise presse, on ne compte plus les trottoirs revêtus du traitement anti skate-board, les villes interdites aux planches…

 

 

Kids 1995

.

Par Larry Clark sorti en 1995

Le film a eu 5 Nominations au FIF Cannes (dont Palme d’Or) en 1995, alors qu’il était en compétition avec de La Cité des Enfants perdus. Musique : Sebadoh, Slint (initiateur du mouvement Post-Rock), Beastie Boys, Daniel Johnson.

Autant annoncer la couleur d’entrée de jeu: c’est un film qui a été très décrié. On y croise drogue, sexe malsain, violence de rue… “Kids” est considéré comme une tentative de tirer la sonnette d’alarme sur la situation des jeunes dans les rues américaines des années 90. Coincés entre une sexualité rendue taboue par la sida et la pédophilie et la violence omniprésente, ils trouvent leur exutoire dans la drogue disponible en opulence et le Skateboard. Deux des acteurs de ce film se sont donnés la mort avant de voir le nouveau siècle…

.

 

À l’ouest de Pluton

 

De Myriam Verreault et Henry Bernadet, sorti en 2009

Le film promet de vous projeter dans l’univers contemporain de l’adolescent québécois: Drogue, Sexe, Lycée, Skate board… La pertinence et la diversité des points de vues exprimés en rend pourtant la vision plutôt intéressante.

Le réalisateur consacre une place importante à la musique: Navet Confit, We are Wolves, Duchess Says, Bionic, Starvin Hungry, Commanders and Chiefs, Boards of Canada, Sigur Ros, Eric’s Trip, et Marconi Union sont quelques-uns des groupes qui y figurent.

 

 

Paranoid Park

 

 de Gus Van Sant, sorti en 2007

Un réalisateur passionné par l’univers underground, un scénario écrit en deux jours et  un casting d’amateurs sur les réseaux sociaux. L’ accueil de la critique sera très bon en France, élu meilleur film de l’année selon les cahiers du cinéma, il remportera la prix du 60eme anniversaire du Festival de cannes.

La bande son est excellente, associant Elliott Smith et Beethoven.

 

Allez, remettez vos vieilles Vans et saisissez cette planche qui prend la poussière dans l’entrée: c’est le printemps!

N'hésitez pas à nous laisser un commentaire!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.