FENDER Stratocaster Plus, star méconnue

Fender Stratocaster, voilà quelquechose qui sonne à l’oreille de tout le monde. Que vous soyez néophyte, amateur ou collectionneur, vous en avez déjà vu (même à la télé) ou entendu parler. Produite par Fender pour succéder à la Telecaster, la Stratocaster ne la remplacera pas mais, aujourd’hui, il s’agit très certainement de la silhouette la plus répandue “guitaristiquement” parlant.

 

Non, je ne me répandrai pas à vous faire une liste interminable des guitaristes les plus emblématiques se servant de ce jouet. Non, je ne vais pas vous faire un détail minutieux des caractéristiques de la “pelle” la plus connue du monde. Non, je ne vais pas vous donner mon avis sur comment bien l’utiliser. Non, je ne vous direz pas non plus que l’on en trouve à tous les prix et qu’il en existe des dizaines de signatures. Non… ça serait chiant. Je ne vais, tout de même pas passer à côté du respect que l’on doit à un tel objet mais j’ai envie de me focaliser sur le modèle (grand public) le moins répandu : la Fender Stratocaster Plus.

 

Et pourquoi cette idée? ben, parce que c’est, un peu, l’out-sider du modèle, celui dont on ne parle que peu, ça n’est pas celui qui fait le plus rêver… mais si vous êtes amateur et que vous fouinez les occasions, vous vous rendrez rapidement compte qu’il n’y en a que peu sur le marché. Deuxième pourquoi : à mon avis, c’est parce qu’on ne se sépare pas d’un objet qu’on aime.

 

Rapidement : c’est une Stratocaster classique de la forme, de poids et de manche. Elle n’est plus fabriquée depuis fin 1998 et selon le Blue Book of Guitars, il n’en aurait été fabriqué que 400 exemplaires (ouais… à voir).

En Mars 1987, Jeff Beck demande à Fender de lui fabriquer un modèle spécial avec la même couleur jaune que le camion gonflé Ford en vedette dans le film American Graffiti (Je pense que si, moi, je demande un modèle spécial Perrau à Fender, il vont d’abord bien rigoler et après m’envoyer sur les roses bien gentillement). A la présentation, “Monsieur” refuse le prototype (Espèce de péteux!, ndlr) qui servira de base à la série Stratocaster Plus. La guitare sera la première prduction de la nouvelle usine délocalisée à Corona.

 

Bon, c’est bien mignon, me dirait vous, mais qu’est ce qu’elle a d’intéressant? Elle est finement différente du modèles classiques (attention ça va devenir un peu technique mais ça ne va pas durer longtemps).

 

Un chevalet Wilkinson (pas de blague sur les rasoirs!)

chevalet Wilkinson de fender stratocaster plus

Le premier vibrato fixé à 2 vis puiqu’il était tenue par 6 vis jusque là, plus souple à l’utilisation. Les pontets permettent de prolonger considérablement la durée de vie des cordes et préservent le look vintage de l’instrument. Cependant, au-delà  de l’aspect esthétique, les performances technologiques sont remarquables. En effet, ces pontets sont recouverts d’un film en téflon ultra fin et cinq fois plus glissant que le graphite, optimisant ainsi le contact pontet/corde et permettant de jouer plus dur et plus longtemps.

 

Un sillet à roulements.

sillet a roulement de fender stratocaster plus

Un sillet métallique ça équilibre le timbre entre les cordes pincées et celle à vide et les roulements réduisent les frictions, donc l’accordage est plus stable.

 

Un manche vissé et des cordes traversantes qui offrent un sustain optimum.

cordes traversantes de fender stratocaster plus

(Sustain : maintien de la note précédant l’extinction du son)

 

Des mécaniques bloquantes faites et parfaites pour la tenue de l’accordage.

mecaniques blquantes de stratocaster plus

Quoi de pire que devoir se réaccorder toutes les 10 minutes?

 

Des micros Lace Sensor spécifiques au modèle.

micros lace sensor de fender stratocaster plus

Ces sont des “single” (simple bobinage) dorés qui bénéficient et souffrent de toutes sortes de critiques. A vous de voir selon vos goûts. Plus de sustain, moins de bruit, plus d’harmoniques… très musicaux. On dit souvent qu’ils sont parfaits pour un son blues ou crunchy… et comme toujours chez Fender, ils sont exceptionnels pour un son clair crystalin.

 

Du Rock au Funk, du Blues au Jazz… cette guitare est polyvalente, de très bonne facture et encore bon marché pour une Fender US puisqu’elle n’a été fabriquée que chez l’Oncle Sam.

 

 

3 Réponses

  1. PIERSON BRUNO

    Ce qui est amusant, c’est que le modèle strat Jeff Beck n’est qu’une strat plus équipée de N3 (N4 maintenant)

    Répondre
  2. andré Ellart

    SALUT A TOUS.
    J en possède deux exemplaires achetés a l époque de leur sortie , une série” E” gris métallisé mais repeinte en rouge sierra, shadows oblige, et une série “N” dans sa couleur d origine bleu métallisé. spécialement utilisées pour le répertoire des shadows. achetées a l époque 7000.00 francs. origine USA bien sur
    a la description ci-dessus, il faut ajouter le “trim setter” dispositif efficace destine a repositionner le vibrato au point mort après un usage extrême.
    il m’est arrive de ne pas en utiliser une pendant prés de deux ans et de la retrouver parfaitement accordée.
    j’utilise des cordes blue steel q sur ces guitares et en 45 ans de métier je n’ai jamais constaté une telle longévité des cordes.
    en résume la strat + est un véritable bijoux de guitare qui s adapte a bien des styles.
    légère même très légère face a une les Paul, donc très confortable pour des prestations de 5 heures et plus.
    toujours parfaitement accordée grâce aux mécaniques “SPERZEEL A BLOQUAGE INTEGRE”
    si vous tombez sur une de ces bêtes, un conseil , cassez votre tirelire.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.