Lorsqu’elle est présentée en 1958, la DS Break est l’interprétation française du concept de Station Wagon alors en vogue outre manche. En France, seule le Simca Marly propose alors ce type de prestations.

3 versions sont alors disponibles à la commande: Familiale, Break et Commerciale. Sur la familiale, la seconde rangée de sièges est constituée de strapontins, la troisième d’une banquette. Le Break reçoit une banquette sur la seconde rangée de sièges et deux assises escamotables dans le coffre. Enfin, la commerciale est une 5 places, avec une banquette en guise de seconde rangée de sièges.

Les 600 premiers modèles produits auront une coque de couleur identique à la carrosserie. Ensuite, devant la complexité de l’opération, toutes les coques recevront une couleur Gris Rosé, quelle que soit la peinture de la carrosserie. Sur les 1 455 746 exemplaires de DS produits, la marque assemblera 493 724 breaks.

.

DS 20 Break 1974

.

La DS proposée dans nos pages dispose d’une historique peu commune: elle provient de Norvège. Si sa dénomination commerciale est DS 20 Break, son type mines est ID 20 F comme en atteste le certificat de conformité du constructeur. Son origine quelque peu particulière justifie l’existence d’équipements spécifiques sur l’auto: Ceintures de sécurité et rideau de préchauffage.

L’auto a fait l’objet d’une restauration complète et présente aujourd’hui un bon état: Sellerie neuve, Moquettes neuves, Sous bassement exempt de corrosion. La peinture présente quelques traces d’usure mais dispose d’une bonne brillance et d’une bonne homogénéité. Le faisceau électrique est en parfait état,  l’hydraulique fonctionne parfaitement. Enfin, la mécanique, révisée, vient de recevoir un allumage électronique et une bobine neuve.

.