A quoi sert une huile moteur?

.

Bien entendu, tout le monde connaît la fonction de base d’une huile moteur: la lubrification. Elle limite l’échauffement et l’usure des pièces métalliques en mouvement et joue un rôle important dans le réchauffement climatique refroidissement, en circulant dans toute la mécanique. Enfin, elle assure l’étanchéité des segments et des sièges de soupapes grâce à son pouvoir mouillant.

.

Evolution des huiles moteur

.

Les premières automobiles s’en tenaient à ces trois propriétés, avec une huile minérale simplement issue des raffineries. La calamine était alors considérée comme utile en assurant l’étanchéité des chambres. Revers de la médaille, les chauffeurs devaient vidanger l’auto avant chaque voyage!

Dans les années 30, ces huiles minérales classiques vont faire place aux huiles minérales fabriquées par hydrocraquage, qui tiennent mieux à froid. Puis, l’ajout de polymères dans les années 50 mène à l’huile Multigrade qui permet d’être fluide à froid et plus épaisse moteur chaud. Aux abords des années 60, l’amélioration des méthodes de raffinement chimique fait naître l’huile synthétique et semi-synthétique. Leurs comportements à chaud et à froid vont être beaucoup plus rigoureux, mais leurs capacités d’échange thermique sont bien moindres, et donc peu adaptées aux autos plus anciennes.

En marge des huiles pétrolière, il existe une variété d’huile peu répandue, surtout utilisée sur les ancêtres de compétition: l’huile de ricin, qui correspondent à la famille API SB. Longtemps utilisée dans les ponts à vis Peugeot, son épaisseur dans les moteurs rend les démarrages difficiles mais les propriétés naturelles anti-usure et la tenue en température du ricin étaient exceptionnelles. Enfin, l’odeur bien particulière de cette huile attire toujours les aficionados. Attention toutefois, ces huiles ne sont pas miscibles avec des huiles pétrolières!

.

Utilisation d’additifs

.

p1140341Dès les premières applications de l’huile en automobile, des additifs vont venir enrichir le lubrifiant pour rendre son utilisation plus aisée et améliorer la protection du moteur:

Détergent: Décollage de la calamine des chambres de combustion
Anti-corrosion: Réduction de la corrosion
Anti-oxydant: Maintient plus longtemps les capacités de l’huile
Dispersant: Nettoyage du moteur et dépôt des résidus dans un filtre
Anti-moussant: Réduction de l’émulsion avec l’eau et l’air
Anti-usure: …Réduction de l’usure des métaux

.

La lecture

.

Il existe deux normes importantes dans les huiles, la norme SAE et la norme API:

La norme SAE:

La Society of Automotive Engineers réglemente la viscosité: sur une monograde, c’est simple, SAE30, SAE40 ou SAE50 indiquent la fluidité de l’huile à 100°C. Plus le chiffre est élevé, plus l’huile est épaisse.
Sur une huile Multigrade, par exemple SAE 20W50, 20 définit la viscosité à froid (Winter) et 50 à chaud. Donc 20W50 correspond à une huile plutôt fluide à faible température et assez épaisse chaude.

La norme API:

L‘American Petroleum Insitute porte elle sur la composition des huiles: 2 lettres sont chargées de caractériser sa composition. La première qualifie la destination de l’huile: C pour le diesel, S pour l’essence. La seconde lettre suit la chronologie de l’évolution des moteurs. Ainsi, la SA est l’huile minérale brute, sans additifs, utilisée dans les années 20, la SB se voit ajouter deux additifs: Anti-oxydant et anti-usure et est très répandue jusqu’à la fin des années 50. Avec l’apparition de la multigrade, la SC devient la première huile détergente et correspond à une mécanique des années 60. La SD est une évolution de la SC (plus dispersante) et est utilisée dans les années 70. SE, évolution encore, utilisée début 80, SF voit apparaître des contraintes de résistance anti-usure à des pressions élevées. Enfin, la SG reçoit des additifs anti-dépôt optimisés.

.

Alors? Quelle huile pour quelle voiture?

peugeot quadrilette titre2

Les additifs

Aucun, à la limite un anti-usure léger sera autorisé. Les ancêtres n’ont pas de filtre à huile donc cantonnez-vous aux huiles API SB qui sont douces pour les joints en liège, les assemblages en laiton et qui ne décollent pas la crasse.

La viscosité

La lubrification par barbotage, sans pompe à huile donc, exige une huile épaisse et collante. Une Monograde SAE30 (Kroon Vintage Monograde SAE 30 par exemple) en hiver et SAE 50 en été assureront une bonne tenue à chaud et une évacuation calorifique correcte. Plus votre moteur s’use, plus vous pourrez monter en viscosité pour limiter les jeux et fuites.

L’utilisation

Vous avez choisi une ancêtre, vous êtes vernis: vidange tous les 1000 kilomètres et dégommage tous les matins, voilà votre peine!

.

ALFA8C SPIDER titre2

Les additifs

Toutes les automobiles jusque dans les années 50 utilisent de l’huile “Monograde”. A ces bases étaient déjà ajoutés des additifs anti-corrosion et anti-oxydants dès les années 30. Cependant, ces huiles n’étaient pas détergentes. La calamine avait donc tendance à s’accumuler dans les chambres.

Dès lors, deux cas se présentent:

– Si votre moteur a été récemment restauré, n’hésitez pas à utiliser des huiles avec détergents légers de type API SC.
– Si votre mécanique n’a jamais été restaurée ou si elle est de restauration très ancienne, privilégiez des huiles non-détergentes API  SB.

En cas de redémarrage d’une mécanique ancienne évitez à tout prix une huile détergente: elle va décoller la calamine accumulée dans le moteur depuis des dizaines d’années, cette dernière allant alors obstruer les orifices de lubrification de votre moteur… La sanction arrive au bout de 500 kilomètres: Bielle coulée.

La viscosité

Les périodicités de vidange étant courtes sur une ancienne, il est nécessaire d’adapter la viscosité à la saison d’utilisation du véhicule. Privilégiez une SAE 50 (Kroon Classic Monograde SAE 50) en été et une SAE 30 en hiver: Une huile trop fluide en été occasionne une baisse de pression tandis qu’une huile trop épaisse en hiver peine à être aspirée par la pompe.

L’utilisation

Si votre auto ne dispose pas de filtre à huile, peu d’éléments diffèrent de l’utilisation d’une ancêtre: dégommage tous les jours et vidange tous les 1000 kms. Avec un filtre à huile et une huile légèrement dispersante, vous pouvez espacer vos vidanges à 2500kms.

.

jaguar typeD titre2

Les additifs

Une règle avant tout: Fuyez les huiles au phosphore! Ce nouvel additif est totalement nocif pour un moteur ancien: il ronge les bagues en bronze et dissout les joints en caoutchouc. Jusqu’à l’aube des années 80, les constructeurs ont utilisé des huiles multigrades peu chargées en additifs. Les filtres à huiles de l’époque étant moins performants, l’huile ne devait pas être trop dispersante pour ne pas déposer trop d’impuretés dans les carters et dans les filtres. Enfin, elle doit être peu chargée en agents anti-usure pour permettre le rodage de la mécanique. Si votre auto est équipée d’un filtre à huile, une API SF ou SG conviendra. Sans filtre à huile, privilégiez une SB ou SC.

La viscosité

L’erreur classique est d’utiliser une huile 0W40 dans un moteur de conception ancienne. La logique est finalement assez simple: respectez les prescriptions d’origine! En l’absence d’information, l’huile classiquement utilisée dans les années 50 est une SAE30 ou une 20W50 (Kroon Classic 20W50). Pour les autos des années 60, vous privilégierez une huile minérale légèrement plus fluide, 15w40 ou 15w50 selon votre moteur. Selon les climats, il est possible de rouler toute l’année en multigrade. En cas de région particulièrement froide, une SAE20 ou 30 facilitera les démarrages en évitant à la pompe de saturer.

L’utilisation

Sans filtre à huile, vidangez tous les 2500 kms pour éviter aux impuretés de circuler trop longtemps dans le circuit d’huile. Avec un filtre, vous pouvez vous permettre de vidanger tous les 5000 kms. Enfin, votre huile peut se dégrader plus rapidement si vous parcourez beaucoup de kilomètres à un rythme soutenu. Prévoyez alors de rapprocher vos vidanges, voire, de vidanger après chaque utilisation intensive.

.

 

.vidangez maintenant!

.

Pour finir, voici quelques petits conseils

.

– Pour prolonger la durée de vie de votre moteur, quelle que soit l’époque de votre auto, monter un bouchon de vidange magnétique: il accumulera toutes les impuretés qui circulent dans le moteur

– Contrôlez toujours votre jauge de pression d’huile: c’est elle qui vous indiquera s’il vous faut avancer votre vidange.

– Si à l’exception du ricin, toutes les huiles sont miscibles entre elles, éviter les mélanges avec des huiles plus modernes lorsque vous refaites les niveaux: vous dégradez la qualité de votre huile originelle.

– Enfin, utilisez des filtres de qualité. Auto Reverse propose toute une gamme de filtres à huile K&N.

.

Allez! Bonne vidange…